vendredi 30 avril 2010

L'échouement en Garonne du paquebot Chili des Messageries maritimes

L'échouement en 1903 dans la Garonne du paquebot Chili
des Messageries maritimes (collection agence adhémar)

Lancé le 14 octobre 1894 à La Ciotat (comme son sister-ship La Cordillère), Chili est d'abord affecté aux lignes d'Amérique du Sud au départ de Bordeaux. Echoué dans le port de Bordeaux en avril 1903, renfloué en juillet, tous ses aménagements intérieurs sont refaits. Il est alors le plus rapide des paquebots affectés à la ligne de Buenos-Aires. Il est placé, après 1912, sur les lignes d'Extrême Orient et de Méditerrannée. Transport de troupes, il participe au rapatriement des mobilisés de Port-Saïd le 13 août 1914 puis au transport de l'armée serbe de Corfou à Salonique en 1916. Après la guerre, il assure selon les besoins les lignes du Levant, de Madagascar ou d'Extrême Orient. Vendu pour la démolition le 26 avril 1927. (source Ramona)

SS Peleus (1949) de la Blue Funnel Line d'Alfred Holt de Liverpool

SS Peleus de la Blue Funnel Line d'Alfred Holt de Liverpool, lignes d'Afrique du Sud, d'Australie et d'Extrême Orient. (collection agence Adhémar) Peinture de Walter Thomas*

SS Peleus, vapeur de 10093 tonnes, long de 149 mètres, filant 18 nœuds. Les quatre paquebots mixtes de "classe P" de la Blue Funnel Line (Peleus, Perseus, Patroclus et Pyrrhus) ont été lancé à partir de 1949 pour compléter la "classe A" (Atraus, Adrastus, Alcinious, Arencas, Ajax, Astyanax…) construite dans l'excitation de l'après-guerre. Bien qu'ils leur aient ressemblé d'aspect, ils constituaient une nouvelle catégorie de paquebots, plus larges, plus rapides et surtout équipés de turbine à vapeur qui remplaçaient les moteurs de la "classe A".
SS Peleus a été construit à son port d'attache, Liverpool, par Cammell Laird & Co. Ltd., Birkenhead. Il a été démoli à Taiwan en 1972.

SS Peleus, 10,093 tons, L 489 feet, 18 knots. The four "P" boats of the Blue Funnel Line were introduced after war, starting with the Peleus in 1949. The other "P" class ships were Perseus, Patroclus and Pyrrhus. The quartet was built to serve the express cargo and passenger trade between the U.K., continent and far east to which end. Although based closely on the design of the "A" class (Atraus, Adrastus, Alcinious, Arencas, Ajax, Astyanax…) they were larger, faster and steam turbine driven. SS Peleus was built at her home port by Cammell Laird & Co. Ltd., Birkenhead. Scrapped in Taiwan in 1972.

The Fleets Blue Funnel Line (Ocean Steamship Company / Nederlandsche Stoomboot Maatschappij 'Ocean' / East Indian Ocean Steam Ship Company / China Mutual Steam Navigation Company)
Alfred Holt commenced shipowning with Thomas Ainsworth in 1852 and built their first new ship in 1854, which they immediately chartered to the French Government for use in the Crimean War. The company started sailings to the West Indies in 1855, but in the face of competition from established companies, later pulled out of this route. In 1864 they began sailing to China and the Far East, and have since become the major British company serving this area. The company was registered as the Ocean Steamship Co. in 1865.
In 1891, a Dutch subsidiary company, Nederlandsche Stoomboot Maatschappij 'Ocean' (N.S.M.O) was formed to compete with Dutch companies serving the East Indies, and the company also formed the Singapore based East Indian Ocean SS Co. the same year. The China Mutual Steam Navigation Co. was taken over in 1902 together with their fleet of 13 steamers and their route between China and the West Coasts of Canada and the USA. Although ships were nominally owned by China Mutual SN Co. after this date, these are not shown seperately for the purposes of this list.
In 1915 Royden's Indra Line of seven ships was purchased with their New York - Far East service. Greenshields, Cowie & Co's Knight Line was bought in 1917 and a joint passenger service to Australia with the White Star Line was formed in 1924 and this was joined by the Aberdeen Line in 1926. The Glen and Shire Lines (not the Scottish Shire Line) were taken over in 1935 following the collapse of the Royal Mail group, and a controlling interest in the Straits SS Co. was acquired the same year. Shaw, Savill had taken over the joint service to Australia from White Star Line, but Blue Funnel Line withdrew from this partnership in 1939.
In 1967 the Blue Funnel and Elder Dempster Line fleets merged and in 1972 the group acquired William Cory & Son Ltd and became Ocean Trading & Transport Co. Ltd. Transfers between different companies within the group became common after this date, but these have been largely ignored for the purposes of this list.

*
Walter Thomas (1894-1971), peintre (huile et aquarelle) et illustrateur de liverpool spécialisé dans l'affiche et les documents promotionnels pour différentes compagnies de navigation. Il était l'assistant du prolifique Odin Rosenvinge. Ses gros clients furent The Blue Funnel, Cunard, Elder Dempster et White Star Line.

Walter Th
omas (1894-1971) - a Liverpool marine painter and illustrator. He painted in both oil and watercolour providing subjects that could be translated into poster art and other promotional projects. He worked for the Liverpool printing firm of Turner and Dunnett as assistant to Odin Rosenvinge, one of the most prolific of the poster artists. Clients of the firm included the major shipping companies Blue Funnel, Cunard, Elder Dempster and White Star Line.

Le pirate de l'Atlantique Sud

L'unique photographie du corsaire allemand opérant
dans le sud de l'Atlantique


Nous avions déjà dans de précédents articles, fais mention de l'hebdomadaire Le Miroir et en particulier nous avions publié sa couverture du dimanche 8 avril 1917 qui parlait d'un "voilier torpillé en plein océan par les pirates". Pourtant la réponse à l'interrogation sur ce pirate se trouvait peut-être dans un numéro précédent du Miroir. Celui du 18 mars 1917 titrait en effet, sous la photo ci-dessus, "L'unique photographie du corsaire allemand opérant dans le sud de l'Atlantique". La légende (pas très claire) disait : "Cet instantané, pris en cachette, représente le fameux corsaire maquillé en navire marchand qui a capturé plusieurs bateaux alliés dans les eaux de l'Amérique du Sud. Au premier plan, un canot monté par des hommes armés, quittant le navire japonais Hudson Maru."
Voici la réponse d'un lecteur anonyme : «le corsaire objet de votre article est le Mowe ex-Pungo. C'est en effet lui qui a détruit le navire japonais Hudson Maru. Pour plus d'info sur les croisières du Mowe, voir sur le forum 14-18 l'article sur le trois-mâts barque Nantes, autre victime du Mowe
Question à notre anonyme : Se pourrait-il que ce Nantes soit le voilier présenté en couverture du Miroir que nous avons publié dans ce blog?

jeudi 29 avril 2010

Pascale, haranguier de Fécamp

Pascale, haranguier de Fécamp

Corvée de pont sur le Pourquoi pas? IV en 1908

Le pont du Pourquoi Pas? en 1908

La seconde expédition Charcot, visant à explorer la côte antarctique, menée par Jean-Baptiste Charcot, a eu lieu entre le 15 août 1908 et le 4 juin 1910, à bord du trois-mâts Pourquoi-Pas ? IV.

In 1907, Jean-Baptiste Charcot launched a new Antarctic expedition and began work on a new ship, the Pourquoi-Pas ? IV, a four-masted bark designed for polar exploration, equipped with a motor and containing three laboratories and a library. It was built at Saint-Malo to plans by Francois Gautier, in his shipyard. From 1908 to 1910, Charcot set out in the Pourquoi-Pas ? IV, wintering at île Petermann, on his second polar expediition. He returned to France in 1910 laden with scientific discoveries - he had finished the mapping of Alexander Island and discovered a new island, Charcot Land.

Dernier regard au voilier torpillé…

Le Miroir du dimanche 8 avril 1917 publiait cette énigmatique photo avec la légende : Le dernier regard au voilier torpillé en plein océan par les pirates. Cette remarquable photographie montre l'équipage d'un navire marchand anglais non armé obligé de se réfugier dans les chaloupes, très loin de toute terre, à la merci du vent, des lames et du froid. Le voilier coule lentement. L'hebdomadaire ne donnait pas plus d'informations sur le navire, ni sur le pirate (allemand bien entendu).

Le trans-Manche Brighton à l'entrée de Dieppe



Le trans-Manche Brighton à l'entrée de Dieppe (coll. agence Adhémar)
Steamer Brighton passing Bonsecours in Dieppe harbour
Pour plus d'informations sur la liaison trans-Manche, voir notre blog.

mercredi 28 avril 2010

La Loire, construit pour le transport des forçats


La Loire à Saint-Nazaire, affrété par l'Etat pour le transport des forçats (coll. agence Adhémar)

En 1891, le gouvernement français décida de faire appel à des armements privés pour transporter les forçats aux bagnes de Guyane et de Nouvelle-Calédonie. C'est la Société nantaise de navigation à vapeur qui se substitua aux militaires pour effectuer ce transport. Elle fit construire ou acheta successivement les vapeurs Ville de Saint Nazaire, Calédonie et La Loire. Auparavant cette compagnie, plus connue sous le nom de La Nantaise, effectuait du cabotage international entre Hambourg et Bayonne.
La Loire, qui succéda aux deux premiers fut spécialement construit aux chantiers de Quevilly pour le transport de forçats. Sous les ordres du commandant Dano, il effectuait chaque année deux voyages vers la Guyane, et le reste du temps restait désarmé à Saint-Nazaire.
En 1914, le second de Dano, de Langlais en pris le commandement. Transportant des troupes en Méditerranée, La Loire reçut une torpille sur son avant. On le remorqua alors jusqu'à une ile de l'archipel grec, mais en entrant dans une baie où l'on espérait pouvoir le réparer, il toucha sur des récifs et fut définitivement perdu. Tout l'équipage s'en tira sain et sauf.
Après la guerre, la Nantaise reçut en dommage de guerre l'allemand Duala qui fut rebaptisé La Martinière (du nom du canal parallèle à la Loire, devenu cimetière de grands voiliers). Vendu en 1937 à la Transat, il resta sur la ligne des Antilles, puis fut désarmé à Lorient en 1939. Il fut coulé lors d'une attaque aérienne en 1940. (Source : Les derniers voiliers antillais de Louis Lacroix). Pour plus de détails sur ce Loire et son identification, voir l'excellent forum pages 14-18.

A bord de La Lorraine de la CGT, Le salon

A bord de La Lorraine de la CGT, le salon (carte datée de 1904). Coll. agence Adhémar


La Lorraine à New York
(George Grantham Bain Coll./Lib. of Congress)
Source : Carnet Maritime
Paquebot La Lorraine, construit en 1899 à Saint-Nazaire pour la Compagnie générale transatlantique (CGT). Long de 170 m, large de 18,25 m au maître-bau et transportant 4 202 tonnes, c’est le plus grand paquebot français lors de son début d’exploitation en 1900. Hors la période de la guerre où il est converti en transport de troupes, le paquebot La Lorraine fait la ligne du Havre à New York. Il termine sa carrière en 1922 et est démoli à Saint-Nazaire.

Dans le port de Hambourg, le bateau-école Libertad et le paquebot Uganda

Port de Hambourg, le bateau-école Libertad
et le paquebot
MS Uganda
Hamburg Uberseebrucke mit Segelschulschift Libertad
und
MS Uganda
In Hamburg harbor, the school ship Libertad and MS Uganda
(collection agence Adhémar)

- Libertad ( ou ARA Libertad (Q-2) est un trois-mâts carré qui sert, depuis 1960, de navire-école à la marine argentine. Il est l'un des voiliers les plus grands du monde. Bien que sa quille ait été finie en 1953, il n'est lancé qu'en 1956. Il détient le record mondial de vitesse de la traversée transatlantique Nord à la voile entre le Canada et l'Irlande (Île de Dursey) avec 6 jours 4 heures, en 1966. Libertad possède quatre canons de 47 mm (modèle 1891), transférés de l'ancien navire-école ARA Fragata Presidente Sarmiento, qui sont utilisés comme batterie de salut.
- SS Uganda (1952 - 1986), paquebot de la British-India Steam Navigation Company, puis de la P and O. En service sur les lignes de l'Est africain jusqu'en 1968. Il fut ensuite navire de croisière scolaire basé à Hamburg pendant quatorze ans. En 1982 et 1983, il est réquisitionné comme navire-hôpital puis comme transport de troupes pendant la guerre des Malouines. Une réquisition expéditive car les écoliers anglais qui étaient en croisière seront débarqués à Naples sans autre forme de procès. Peu rancuniers, les enfants entonnèrent en chœur Rule Britannia au départ d'Uganda. En 1985, il part pour Taiwan sous le nom de SS Triton pour être démoli. Il est jeté à la côte par le typhon Wayne le 22 août 1986. Il sera démantelé en 1992.

- La fragata (Q-2) ARA Libertad, construida en el Astillero Río Santiago, es una fragata con gavias dobles (cinco vergas por palo que puede bracearse hasta 45°) y cuatro palos cruzados (bauprés, trinquete, mayor y mesana). La altura máxima del palo mayor es de 49,8 m y tiene seis guinches eléctricos para maniobra de velas. Tiene 27 velas de Dacron, son 15 cuadras, 5 foques, 6 cuchillas y una cangreja, con una superficie total de 2.652 m2, siendo éste un buque escuela para la armada argentina.
- Uganda, barco de vapor de la British-India Steam Navigation Company pues de la P&O, fue barco hospital en la Guerra de Malvinas.

- ARA Libertad (Q-2) is a tall ship which serves as a school ship in the Argentine Navy. She was built in the 1950s at the Río Santiago Shipyard near La Plata, Argentina. Her maiden voyage was in 1962, and she continues to be a school ship with yearly instruction voyages for the graduating naval cadets.
- Uganda operated as a liner of the British-India Steam Navigation Company (BI), between London and East Africa, calling at Gibraltar, Naples, Port Said, Aden, Mombasa, Dar-es-Salaam and Tanga, between 1952 and 1967. The Uganda's sister ship was the SS Kenya, which continued on the East Africa route until 1968. The round trip took about 60 days. When the Suez Canal was closed, the route of the ships was Gibraltar, Las Palmas de Gran Canaria, Cape Town, Durban and East Africa. Uganda was converted to an educational cruise ship at Howaldtswerke-Deutsche Werft at Hamburg. In her new role she sailed her maiden voyage on 27 February 1968 and delighted school children for 14 years cruising mainly Scandinavia and the Mediterranean, together with her company consort SS Nevasa. By this time, the British-India Steam Navigation Company had been totally absorbed into the Peninsular and Oriental Steam Navigation Company.
In 1982 the ship served as a hospital ship in the Falklands War with the affectionate call sign of "Mother Hen" and in January 1983, she took the Queen's shilling a second time and returned to duty as a troop ship serving between Ascension Island and the Falkland Islands.

Two years later, rebadged as the SS Triton, she was taken on her final voyage to Taiwan. She was driven ashore by Typhoon Wayne on 22 August 1986 near Kaohsiung, Taiwan and there she lay until broken up in 1992.

mardi 27 avril 2010

Arcadian et Araguaya dans un fjord norvégien par Kenneth D. Shoesmith

Arcadian et Araguaya, navires de croisière de la Royal Mail Lines (anciennement RMSP Royal Mail Steam Packets, voir détails dans Wikipedia) dans les fjords norvégiens.
Dessin des années 30 de Kenneth D. Shoesmith (1890-1939)


Kenneth Denton Shoesmith est un marin britannique du commerce qui abandonna le beau métier quand il se rendit compte qu'il ne pouvait pas consacrer assez de temps à son autre passion, la peinture. Né à Halifax en 1890, il devint cadet en 1906 mais consacra vite plus de temps à dessiner les bateaux qui passaient. C'est un artiste autodidacte. Il rejoint la Royal Mail Company comme officier en 1909 et continue à servir dans la marine marchande jusqu'à la fin de la Première Guerre mondiale qu'il quitta alors pour se spécialiser dans l'affiche pour les compagnies, spécialement celle qui l'avait employé comme officier. Sa première exposition eut lieu en 1921 à Belfast. Le succès ne se démentit plus après cela, son morceau de bravoure fut d'avoir été choisi dans l'équipe qui réalisa les murales du grand cunarder Queen Mary en 1935.

Kenneth Denton Shoesmith, british painter, 1890-1939

Born in Halifax, he was brought up in Blackpool and in 1906 went as a cadet to the Conway training ship. She was then moored in the Mersey and Shoesmith spent most of his spare time drawing the passing ships. He was largely self-taught but did subscribe to a correspondence course calledRevival of Youthful Art League”.
In 1909 he joined the Royal Mail Company as a junior officer, and continued in the merchant marine until the end of the First World War, by which time he found his duties as a chief officer allowed him too little time to paint. He became a professional painter living in London and specializing in poster designs, mainly for shipping firms, and especially for the Royal Mail. He had his first one-man show in Belfast in 1921, and exhibited at the Royal Academy and the Paris Salon.
In 1925 he was elected a member of the Royal Institute of Painters in Watercolour, and he was also a member of the British Society of Poster Designers. The highlight of his career was perhaps his being chosen in 1935 as one of the artists to paint murals in the great new Cunarder, Queen Mary. His work was strongly influenced by that of Frank Brangwyn. He died in Hampstead Garden Suburb, London, on April 6th, 1939.