mardi 31 mars 2009

Matelot de la Marine impériale (1806)

Suite amusante à notre article d'hier sur les uniformes de marine, voici un curieux timbre tiré d'une série émise par la Guinée équatorial et consacrée aux uniformes militaires du Premier Empire.

lundi 30 mars 2009

Uniformes de marins de 1660 à 1845

Officiers de marine
de gauche à droite : officier de marine de Louis XIV, gentilhomme garde du pavillon amiral (Louis XV), officier de marine de la République (1793), capitaine de vaisseau de l'Empire (1810), officier de marine de la Restauration (1819) et capitaine de vaisseau sous Louis-Philippe Ier (1845)
Marins
de gauche à droite : matelot (1680-1760), matelot (1785-1798), marin de la garde (1806-1813), matelot (1804-1820), équipage de ligne (marin et quartier-maître, 1828-1841)
Troupes de marine
de gauche à droite : compagnies franches de la marine (1758), canonnier garde-côtes (1778), artillerie de marine (1796), garde-côtes (1810), artilleur de marine (1816), artilleur de marine (1843)

Source : Les uniformes de l'armée française de 1660 à 1845, illustrations de Charles Vernier, textes de Paul Willing

jeudi 26 mars 2009

Islandais et terre-neuvas à Binic

Rentrée des navires islandais à Binic. Ici à l'échouage au môle de Penthièvre vers 1910. On reconnaît les goélettes à hunier de l'armement Le Pomellec à leur coque noire à liston blanc. (au premier plan, peut-être La Louise, appartenant à cet armement et coulée en 1916 par les Allemands)

On dit islandais comme on dit terre-neuvas des marins et des bateaux qui se rendent sur ces lieux de pêche (Islande et Terre-Neuve). Suivant l'exemple paimpolais, les navires de grande pêche de Binic ont commencé à se rendre en Islande au milieu du XIXe siècle. En 1865, Binic comptait 12 goélettes islandaises et 18 en 1895, 7 en 1912 avec 162 pêcheurs et seulement 5 en 1913 avec 135 pêcheurs. Ces navires quittaient Binic au début du mois de février après le «pardon des Islandais» pour revenir à la fin du mois d'août, avec une moyenne de 2000 morues par homme. En 1900, Portrieux, Le Légué, Binic et Dahouët envoyaient des navires sur la côte islandaise, dont 6 navires pour Dahouët et 8 pour Binic., avant que la loi islandaise du 21 avril 1922 n'interdise le transbordement des poissons pêchés dans ses eaux territoriales et mette fin aux navires chasseurs. Avec un rendement cinq fois supérieur, la concurrence des chalutiers à vapeur à partir de 1920 où 30 de ces navires sont envoyés à Terre-Neuve va freiner l'épopée morutière des grands voiliers. La surexploitation de la pêche morutière pouvait commencer, qui décida l'Islande à fermer ses frontières maritimes. Les bateaux français s'orienteront vers d'autres territoires de pêche en particulier le Groenland à partir de 1925-26 avec les premiers chalutiers à vapeur. Et les pêches binicaises accusèrent leur déclin définitif.
Il faut cependant préciser que contrairement aux autres ports du Goëlo, les armateurs de Binic avaient créé sur place des établissements de salaison, pour fabriquer de la «morue en caisse». Cette tradition s'est maintenue durant la première moitié du XXe siècle. (source : Archives des côtes d'Armor)

mercredi 25 mars 2009

Sandy-Hook, décorateur de salle de bain

A propos de la sortie récente du livre Sandy-Hook, le plus mystérieux des peintres de la marine de Daniel Hillion (aux éditions MDV), un de nos lecteurs, passionné de Sandy-Hook, nous a fourni ce cliché de sa salle de bain dans laquelle il a peint en murale l'une des affiches les plus fameuses du peintre. Bravo! c'est Daniel Hillion qui va être jaloux.

Paquebot Pasteur de la compagnie des Chargeurs réunis

Paquebot Pasteur de la Cie des Chargeurs réunis
Retrouvez Pasteur réquisitionné sur Navires-hôpitaux.

Le Pasteur 1938-1980 par Jean-Yves Brouard (éditions JYB).
Pasteur
ne fut un paquebot de luxe que durant quelques semaines: la Seconde Guerre mondiale a interrompu sa mise en service. Saisi par les Britanniques, il sera transport de troupes, sous pavillon anglais d’abord, puis sous pavillon français après 1945. De par sa capacité et sa vitesse, il transportera alors, durant 11 ans, le tiers des soldats engagés dans la guerre d’Indochine.
Vendu à l’Allemagne, il redevient un vrai paquebot de ligne, sous le nom de Bremen. Revendu à la Grèce, puis immobilisé en Arabie saoudite, il finit par couler sur le chemin de la démolition, en juin 1980. Un navire remarquable, devenu mythique, sans doute le paquebot qui, au monde, a transporté le plus grand nombre de passagers et parcouru le plus grand nombre de milles.

mardi 17 mars 2009

Le paquebot Lisieux à quai à Dieppe

Belle vue du paquebot Lisieux à quai à Dieppe

Suite de La longue histoire de la ligne Dieppe-Brighton puis Newhaven dont nous avions parlé dans un précédent article. Nous nous étions arrêté aux bateaux à vapeur. Cette belle vue de Lisieux nous rappelle à propos qu'il y eut bien d'autres paquebots sur cette ligne. Le paquebot Lisieux servira sur cette traversée de 1953 à 1964 quand arriveront les premiers car-ferries.

lundi 16 mars 2009

Vaderland II de la Red Star line

Vapeur postal Vaderland II, construit par John Brown & Co Ltd de Glasgow, pour la Red Star Line, lancé le 12 juillet 1900. 11 899 tonnes, 170,92 x 18,35 mètres, 2 cheminées, 4 mâts. Vitesse 15 nœuds. 342 passagers en première, 194 en seconde et 626 en troisième classe.
8 décembrer 1900, voyage inaugural Anvers- Southampton-New York (sous pavillon britannique) • 11 décembre 1901, premier voyage pour American Line (affrété), Southampton-Cherbourg-New York • 8 avril 1901, dernier voyage pour cette compagnie • 16 mai 1903, premier voyage Anvers-New York (sous pavillon belge) • 25 juillet 1914, dernier voyage pour cette compagnie
• 22 septembre 1914, premier voyage Liverpool-New York (sous pavillon britannique) • Décembre 1914, premier voyage pour la White Star-Dominion (affrété), Liverpool-Halifax-Portland • Février 1915, dernier voyage pour cette compagnie • 1915, prend le nom de Southland pour International Navigation Co) • Réquisitionné comme transport de troupe, il est torpillé le 2 septembre 1915 en mer Egée. Il peut néanmoins rejoindre un port où il est réparé • Août 1916, premier voyage pour la White Star-Dominion (affrété) sur la ligne Liverpool-Québec-Montréal • Il est torpillé et coulé le 4 juin 1917 par le sous-marin allemand U.70 au large de l'Irlande (quatre tués).
Au tournant du XXe siècle, ce sont des milliers d'immigrants qui sont arrivés en Amérique du nord sur ce paquebot. Quand la Red Star Line a entamé ses activités, beaucoup de bateaux à voile naviguaient encore, mais les armateurs ont résolument opté pour les bateaux à vapeur. Sur les premiers, les voiles servaient encore d'auxiliaires. La concurrence entre les compagnies qui transportaient des émigrés était intense. Les grandes compagnies se disputaient le soutien du gouvernement et cherchaient à gagner les faveurs de la presse et des hommes politiques en leur offrant des traversées et des dîners. C'est aussi dans ce cadre qu'étaient organisées de grandes campagnes publicitaires. Les agendas, les calendriers, les grandes affiches, les brochures luxueuses et les modèles réduits de bateaux s'inscrivaient dans une stratégie de marketing soigneusement orchestrée. Le nom des navires était aussi choisi avec soin : ceux des bateaux de la Red Star Line se terminaient par "land" pour les rendre plus reconnaissables. Dans leur ordre d'entrée en service, voici les bateaux de la Red Star Line :Vaderland 1873, Nederland 1873, Switzerland 1874, Rusland 1875, Zeeland 1878, Belgenland 1879, Rhijnland 1879, Waesland 1880, Pennland 1882, Westernland 1883, Noordland 1884, Friesland 1884, Vaderland II 1900, Zeeland II 1901, Kroonland 1902, Finland 1902, Samland 1906, Gothland 1906, Lapland 1909, Poland 1920, Belgenland II 1923. (Source Nicholas Gonner, Luxembourgers in the New World)

mercredi 11 mars 2009

mercredi 4 mars 2009

Grands voiliers dans le bassin de La Citadelle au Havre

Grands voiliers dans le bassin de la Citadelle au Havre.

Bassin à flot dit bassin de la Citadelle du Havre
Le bassin de la Citadelle a été creusé à partir de 1864 à l'emplacement de la citadelle, à l' initiative de la chambre de commerce, pour les caboteurs à moteurs. il comprenait un sas communiquant avec l'avant-port, 3 bassins de radoub et une plate-forme, les quais de Cadix et de Lisbonne. L'écluse a été inaugurée en 1866, le pont en 1869, le bassin en 1871, l' ouverture de la passe du côté de l' avant-port en 1872, E. Herard étant alors ingénieur en chef. Au sud, l' atelier général du port autonome a été construit vers 1930 en remplacement des chantiers des Ponts et Chaussées et des ateliers de la Compagnie générale transatlantique. Endommagé dans les bombardements, il a été restauré en 1946. Deux des bassins de radoub ont été comblés en 1992 pour établir le terre plein de la nouvelle gare maritime du terminal d'Angleterre. (source www.patrimoine-de-france.org)


dimanche 1 mars 2009

Navire-hôpital Asie par grosse mer

Campagne d’Orient 1914-1917, navire-hôpital français de 1re classe Asie.

Pour plus d'informations sur Asie et sur tous les autres navires-hôpitaux français et étrangers, reportez-vous au nouveau blog www.navires-hopitaux.blogspot.com qui leur est consacré, animé par Pierre Berrue et le docteur Gilles Barnichon.