lundi 26 février 2007

Veracuz : la fin d'une légende


Pour beaucoup, Veracruz est un port de légende, il fallait aller le vérifier.
C'est ce que nous avons fait en août 2006.
Au lever du soleil, le port perd beaucoup de son image mythique, les quais semblent abandonnés et les grues qui se découpent sur l'horizon sont des oiseaux qui attendent leurs proies.

Les longues digues désertes font oublier que Veracruz voit encore passer 1600 cargos par an. Le port reste la porte atlantique de la capitale et du district fédéral, là-haut sur le plateau central. Son trafic est majoritairement orienté vers le vrac, grain ou minerai, mais les conteneurs prennent une importance de plus en plus grande. Tampico, Veracruz, Guaymas, Mazatlán et Manzanillo, Veracruz concentrent 80% du freight portuaire mexicain. Nous sommes loin du grand port exportateur de cacao qui a fait sa réputation. Seul, le centre a gardé le charme de la tradition coloniale. Sur le grand Malecon (la promenade), les rares navires militaires donnent la réplique à la foire touristique permanente qui attirent plus les Mexicains que les gringos.




Pourtant, au coin d'une rue, derrière le phare, surgissent de superbes cargos venus du bout du monde.




Christian de La Falaise

vendredi 23 février 2007

Les entrailles d'un pétrolier - MT Ourals star.


Un ami, Christophe, vient de s'associer à l'équipe de C-lenium.
Je vous conseille de jeter un oeil sur la présentation du reportage effectué à bord du pétrolier MT Ourals star.
Annabel